Propulsé par Drupal

H-2018 - Écrits de femmes xixe-xxie siècle. Travail collaboratif et dialogue intermédial dans le livre surréaliste au féminin

Individu·s lié·s: 
Horaire du séminaire: 

Hiver 2018

Département des littératures de langue française - Université de Montréal

Le Livre surréaliste n’a presque jamais un seul auteur : fruit d’une collaboration qui crée un nouveau rapport entre l’écrit et le pictural, il appelle une autre manière de l’étudier qui prenne en compte cette réalité, elle-même éclairée par l’histoire du livre, plus précisément de l’objet livre (de la tradition du livre bibliophilique chère au XIXe siècle au livre d’artiste contemporain), ainsi que par les perspectives puisant dans les études sur le dispositif texte/image et la «part du féminin »dans le Surréalisme.
Les recherches d’Henri Béhar, de Renée Riese Hubert, de Lothar Lang, de Jaroslav Andel, d’Yves Peyré et de Stephen Bury, entre autres, ont éclairé la place privilégiée prise, au sein des avantgardes historiques, par la collaboration entre écrivains et artistes visuels dans l’élaboration d’une nouvelle esthétique. Si le travail collaboratif entre auteurs et artistes aboutissant aux grands classiques du Livre surréaliste (Nadja de Breton et J.-A. Boiffard, Facile d’Éluard et Man Ray et Parler seul de Tzara et Miró, pour ne citer que ces trois exemples) ont été largement explorées par la critique, il n’en est pas de même des ouvrages créés par deux femmes ou par une femme et un
homme. Les exemples de collaborations « féminines », d’une part, et « mixtes », d’autre part, sont pourtant nombreux, où les femmes dépassaient les traditionnelles pratiques de l’illustration, de la
reliure ou du scrapbooking.
Le séminaire porte sur un certain nombre oeuvres hybrides initiées par une femme auteur qui sollicitait le concours d’un.e artiste visuel.le afin de faire oeuvre à deux. Il s’agira d’examiner de près,
c’est-à-dire par le biais d’analyses intermédiales, les modalités d’écrire à quatre mains. On s’intéressera plus précisément à la complexité d’une esthétique faisant se croiser, au sein de l’objet livresque, selon diverses modalités, écriture (récit, poésie, écriture du moi) et création artistique (peinture, photographie, dessin, collage, photomontage).
Statut du séminaire: 
En cours